Il semble être facile de dire que l’on va peindre un mur, mais ce n’est pas une mince affaire, surtout si on utilise un rouleau. On décide de ne pas faire appel à des professionnels, afin de mettre la main à la pâte, tout en faisant des économies. De toute manière, faire les choses par soi-même est beaucoup plus satisfaisant. Le vrai challenge, quand on utilise ce cylindre roulant au bout d’un manche, c’est de ne pas laisser de trace. Voici quelques astuces pour éviter l’apparition inesthétique de ces sillons. Il existe des entreprises comme em2c spécialisées dans l’aménagement d’intérieur. En effet leurs architectes d’intérieurs pourront vous proposer des solutions pour votre appartement ou maison. Retrouvez une de leurs réalisations ici : http://www.groupe-em2c-greenopolis.com/.

Les conditions atmosphériques

Lorsque l’on peint un mur avec un rouleau, quelques trainées signent le passage de l’outil, ce qui a pour effet de donner l’impression d’un travail mal fait. Les paramètres atmosphériques ambiants peuvent être en cause. S’il fait trop chaud ou trop froid, ou encore avec un taux d’humidité trop important, la probabilité de laisser des traces augmente. Cette température devrait être située entre 10 ° à 20 °C. Évitez également de peindre pendant les jours de pluie.

Utiliser du bon matériel

L’utilisation d’un bon matériel rend l’application de la peinture plus facile. En plus, cela vous aidera à avoir un bon résultat. Le mauvais choix de peinture a une grande influence au travail.

Première couche et sous-couche primaire

La première couche est indispensable, car la seconde couche fait office de correction, afin de rattraper les traces du rouleau entre les zones. Même si vous avez choisi la couleur blanche, c’est une étape très importante pour que le résultat soit optimal. De même pour l’extérieur, pour cacher les traces de rouleau, il est nécessaire d’appliquer une sous-couche au préalable.

Appliquer assez de peinture

Si vous n’appliquez pas la quantité suffisante de peinture sur la surface de travail, des traces apparaissent plus facilement. Lisez bien le mode d’utilisation, ce dernier étant généralement inscrit sur le pot. Par exemple, il peut indiquer combien de litres seront utiles pour recouvrir toute la pièce. Et après un premier résultat, c’est à vous de définir la quantité optimale; les débutants ont souvent besoin de plus de retouches.

Terminez ce que vous avez commencé

Avant d’entamer la peinture, assurez-vous d’avoir la quantité suffisante pour finir en une fois toute une pièce. Si vraiment ce n’est pas possible de faire les deux couches en une seule fois, finissez au moins la première et vous pourrez appliquer la seconde le lendemain.

Mais, il ne faudrait pas trop dépasser le temps de séchage. L’astuce pour veiller à définir correctement la quantité est de mesurer la surface, en multipliant la largeur totale des murs par la hauteur. Il faut ensuite doubler ce résultat, puisqu’il faut prévoir deux couches.

Manipulation du rouleau

Le rouleau est utilisé pour peindre les surfaces importantes, car il a une plus grande capacité de recouvrement par rapport au pinceau. Quelques conseils s’avèrent utiles quand on veut manier cet outil comme un pro. Il faut tenir le rouleau uniquement par le manche, d’une seule main. Pour éviter les excédents de peinture, ne le trempez pas trop longtemps dans le seau. Effectuez des mouvements verticaux, en veillant à toujours commencer par le haut.Ne commencez jamais par le centre du mur. Quand vous aurez fini la tâche, essorer le rouleau et aérer la pièce.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here